Blog de Frenchwrestler31

La première fois

Je devais avoir 12 ou 13 ans et j’étais dans un lycée privé de garçons. Nous étions au gymnase en cours de gym et le prof n’était pas là. Pour l’attendre, avec un camarade nous nous sommes retrouvés en survêtements, aujourd’hui on dit jogging, sur le matelas de réception utilisé pour le saut en hauteur. Nous nous sommes mis à lutter tous les deux comme on le fait souvent à cet âge là entre cousins et copains. Les autres élèves de la classe étaient occupés à d’autres choses et nous pouvions nous étreindre nous enlacer et placer diverses prises pour tenter de nous soumettre sans aucune retenue. Le jeu de départ a provoqué l’excitation réciproque et le combat est devenu plus furieux, nous avions très chaud et nos corps en sueur se frottaient à travers nos vêtements de sport : étranglements, placages, prises diverses… imbriqués l’un à l’autre nous étions par moments bloqués et suffocants, dominant et dominé, bientôt nous avons senti tous les deux nos sexes se durcir et bander sous le pantalon de jogging se frottant l’un contre l’autre. C’était la première fois que cela m’arrivait et nous étions tous les 2 un peu groggys et très excités a la fois. Nos sexes durs semblaient se battre comme le reste de nos corps sous les joggings qui étaient tout mouillés. Je ne sais pas comment cela se serait terminé si un camarade ne s’était approché de nous et s’était moqué un peu : «alors les amoureux ça frotte». Mon partenaire s’appelait Pascal, il était plus petit que moi mais plus trapu, musclé et fort que moi, pas vraiment beau mais excitant, et je me suis toujours rappelé ce premier emoi partagé et, hélas , interrompu. A chaque fois que j’ai lutté ensuite avec un garçon ou un homme, habillé ou nu, ca a toujours été dans l’idée plus ou moins assumée de retrouver cette excitation, ce désir, ce frémissement et ce plaisir partagés du corps à corps et du combat sensuel.

Translate
Last edited on 11/18/2022 10:18 PM by Frenchwrestler31
PermaLink
100%

Comments

18

FightGames (31 )

16 days ago

salut
tres bonne publication
il faudrait que je fasse pareil...
en tous ca on a eu des experiences similaires!!
j adorait aussi les gros tapis de saut (ceux de fosbury) dans lesquels on s enfoncaient comme pas possible et qui epousaient la forme de nos corps tout en empechant ceux ci d en sortir facilement
ca renforcait le plaiir des combats
faudra que j ecrve tout ca un jour....

Translate

Frenchwrestler31 (6)

16 days ago

(In reply to this)

Exactement je ne me rappelai pas ce détail mais le tapis de saut était très mou en effet et épousait nos corps ce qui était encore plus excitant. Et on sautait en ventral et for bury et même en ciseau

Translate

Gregorio2 (11)

16 days ago

Your writing is excellent. evoking the furtive pleasures of discrete sexual content. Thanks for posting.

Translate

Frenchwrestler31 (6)

16 days ago

(In reply to this)

Thanks for your kind words

Translate

alhappyfight (6 )

16 days ago

Tres bon texte. Tu montres parfaitement la dimension la complicité corporelle créée par la lutte. On trouve une complicité assez proche avec les douches et vestiaires collectifs, avec le partage de la nudité, même sans contact.

Translate

Frenchwrestler31 (6)

16 days ago

(In reply to this)

Complicité corporelle en effet, et naturelle. Le corps à corps, la volonté de dominer ou de résister, mènent pour moi à une certaine excitation parfois même avec un peu de peur d’être vaincu pour piment. Il y a complicité mais différente quand il n’y a pas contact ( vestiaires, douche, nudisme, saunas gays) qui me touche aussi. Mais le contact arrive parfois aussi après

Translate

alhappyfight (6 )

16 days ago

(In reply to this)

encore mieux dans des lieux non gays je trouve : vestiaires sportifs, saunas de piscine, à condition qu'on soit entre hommes et qua la nudité soit autorisée.

Translate

Frenchwrestler31 (6)

16 days ago

(In reply to this)

Tu as raison. Et ça me rappelle un souvenir très chaud dans un vestiaire de piscine homme mais pas gay

Translate

alasti (3 )

16 days ago

Merci de ce très joli récit bien écrit. Tu décris fort bien ces moments de complicité fugace souvent interrompue et qui du coup laissent un goût d’inachevé.

Translate

Frenchwrestler31 (6)

16 days ago

(In reply to this)

Merci du commentaire… oui l’interruption du combat a sans doute fixé cette première dans la mémoire. Il y a eu d’autres combats qui se sont prolongés… à l’âge adulte

Translate

matteurlutte (62)

16 days ago

Super texte . Moi c est avec mon prof de sport que ça s est passé. Il m a fait venir un matin au dojo par ce que je n allais jamais a l entraînement. On était que tous les deux , huit heure du matin , en plein hiver . Tout de suite il m a poussé par terre sur le tapis et s est jeté sur moi en jogging et il m a maintenu coincé sous lui . Son sexe était gonflé . Et il m a dit : alors t aime pas ça ? Peut être .., je raconterai la suite une autre fois . J avais treize ans .

Translate

Frenchwrestler31 (6)

16 days ago

(In reply to this)

Merci de ce témoignage. Mais s'il t'a forcé ce n'est peut-être pas un bon souvenir pour toi à la différence de mon souvenir. Est-ce que ça t'a malgré tout excité ?

Translate

matteurlutte (62)

16 days ago

(In reply to this)

Bien sûr que ça m à excité.. je n ai plus pensé qu à lui et à ce moment pendant l année scolaire .. il faut dire qu il n a jamais réessayé de me convoquer et il évitait de me croiser dans les couloirs . Je ne suis donc pas retourné au sport .. j étais tellement obsédé par lui et par ce que j avais senti dans son jogging que je ne cessais de vouloir me battre avec mes copains de l époque et j aimais être en dessous . C est là qu est né mon amour de la lutte.

Translate

matteurlutte (62)

16 days ago

Et je dois avouer qu un jour dans le vestiaire , j ai volé une de ses Cho 7 blanche et longtemps je l ai humée en me touchant .. ps : je l ai toujours lol 😂

Translate

Frenchwrestler31 (6)

16 days ago

(In reply to this)

Amusant... la madeleine de Proust sous forme d'une chaussette blanche.

Translate

matteurlutte (62)

16 days ago

(In reply to this)

J aime la comparaison.. mais contrairement à la Madeleine , je ne l ai jamais oublié ..

Translate

Karategi01 (17 )

14 days ago

Magnifique texte ou tout est dit, en ce qui me concerne c'était les arts martiaux qui me troublaient, j'ai mis longtemps avant de pratiquer, d'accepter ma sexualité et de jouer sensuellement grâce aux gars du site que je peux rencontrer

Translate

Frenchwrestler31 (6)

14 days ago

(In reply to this)

Belle déclaration. J’ai mis longtemps aussi. D’abord en collectionnant des photos de lutte paraissant dans le quotidien régional puis en luttant, mais seulement en privé, à l’âge adulte et en acceptant aussi cette sensualité et sexualité masculine et combattante

Translate