es20042's blog

Message à Ro...

Message à Ro. Cher Ro !

Il est sans doute vain de se demander pourquoi tu aurais envie de lutte avec moi, c’est déjà tellement et suffisamment gratifiant d’être honoré ainsi pour un simple corps à corps sportif.
Si cela me vient à l’esprit, c’est peut-être que je ne crois pas être à la hauteur de tes attentes, de ton niveau en lutte ? Oh, bien sûr nos âges sont équivalents conséquents, mais comment ne pas être impressionné que tu puisses résister près de quatre heures à un coach lutteur dans la plénitude de ses moyens mentaux et physiques !
Je suis admiratif de ta volonté, mais peut-être est-ce simplement ton amour de la lutte qui te donne envie de combattre, de souffrir ; La lutte c’est le culte des corps et de l’amitié aussi, alors peut-être est-ce que tu recherches.

Si nous nous rencontrions pour une lutte, nus donc puisque c’est ce pourquoi tu le ferais, je ne m’illusionne pas sur mes chances de te tomber, de t’ obliger à ponter même (puisque tu as eu la petite impudence de m’ avouer que ce n’était pas ton point fort !) , de ne pas être essoufflé, d’ être détruit ; déjà mon poids est un handicap sans compter ma plus faible expérience mais j’ essayerais bien de te déstabiliser quelque peu, profiter peut-être du trouble que tu sois à poil en face de moi, que l’idée virile du corps à corps te fasse bander, que sais-je ?
En tous cas l’espoir d’un combat, me fait penser que tu n’aurais même à te déshabiller, je me ferais un devoir de te dépouiller, de t’huiler si c’était prévu, de te décalotter même que le corps à corps soit encore plus cru, plus dur ! Et voilà qu' avec cette espérance je me prends à me préparer un peu, à me motiver pour quelques exercices en sol, quelques pompes, quelques abdos, quelques ponts pour muscler un peu le cou, envisageant le moment de vérité terrible si tu m’ avais contraint à soulever désespérément mes épaules du tapis, que tu me mines l’arche de mon dos, ma cage thoracique prise en l’étau serré entre mon sternum piqué douloureusement de tes poils du menton et la tenaille de tes bras dans mon dos avant d’ exploser mes dernières forces, quasiment étouffé par tes abdos écrasés sur mon visage s’ingéniant à m’asphyxier.

Mais j’aimerais fort bien en réchapper, retourner la situation, que l'espoir change de camp, ne plus te faire de concessions, t’obliger peut-être à te dépasser, sentir tes muscles ramollis, tes articulations grippées, ton souffle raccourci, tes poumons enflammés, ton sang bleui, tes articulations grippées, t’obliger à chercher des ressources au plus profond de ton corps, de ton organisme, de tes pensées ; j’aimerais bien voir les stigmates de tes efforts, de tes souffrances, de tirer les traits de ton visage !

Mais je ne sais pas si ce n’est pas moi qui aurait les yeux cherchant un peu d’espoir ou d’air dans le vide, implorant que tu cesses tes prises, abrège mon calvaire sous ton corps…

Translate
Last edited on 9/26/2022 1:03 PM by es20042
PermaLink
Votes disabled.

Comments

1

Shoot (12 )

1 days ago

Interesting read

Translate